Le pouvoir de la pensée pour garder votre cap


LEADERSHIP – LE POUVOIR DE LA PENSÉE

COMMENT UTILISER LE POUVOIR DE LA PENSÉE POUR ATTEINDRE VOS OBJECTIFS,  CONTRÔLER VOTRE UNIVERS MENTAL ET DÉVELOPPER LA COMPETENCE « LA MAÎTRISE DE SOI »

 

Le pouvoir de la pensée et la compétence en leadership  «maîtrise de soi »  constituent le sujet de cet article.

Afin d’illustrer mes propos, je commence par vous raconter une histoire courte susceptible d’ arriver à chacun d’entre nous

Anecdote

La semaine dernière, je croise  une amie que je nomme ici Bénédicte. Celle-ci a un entretien avec son N+1 le lendemain.  Elle l’a su 2 heures avant que nous nous croisions. Bénédicte ne connaît pas la teneur de ce RDV. Ceci dit, elle est sereine et se donne comme objectif, lors de ce RDV, de faire part à son N+1 de sa motivation de s’occuper du projet Y.

Le soir, une de ses amies de bureau lui téléphone et lui raconte qu’elle a entendu  le N+1 dire : « les performances de l’équipe baissent ».
Tout le restant de la soirée, mon amie pense à cette phrase et se demande en quoi ses performances ont pu baisser. Elle commence à douter et à se ressentir un inconfort.

Le lendemain, à son arrivée au bureau, une de ses collègues, lui dit que le N+1 est dans un mauvais jour. Cette collègue se base sur le pas pressé du N+1, lequel est passé devant elle sans lui dire bonjour et selon elle, en la regardant rapidement ; regard qu’elle qualifie « d’un drôle d’air ».

Mon amie, Bénédicte, se pose de plus en plus de questions sur  la teneur de ce RDV. Bénédicte hésite maintenant à faire part à son N+1 de son souhait de s’occuper du projet Y. Mon amie se dit également qu’elle va vivre un moment désagréable lors du RDV.  Elle commence d’ailleurs à appréhender ce RDV.
Sa sérénité fait place d’abord au doute et ensuite à une forme de peur.  Au cours de la journée, elle se répète  plusieurs fois : « je vais passer un mauvais quart d’heure, c’est sûr ».

A l’HEURE DU RDV ET APRES

A l’heure du RDV, elle stresse, perd ses moyens, bafouille et perd de vue son objectif.   Effectivement, pour reprendre son expression, elle passe un mauvais quart d’heure en raison de son propre stress généré par l’impact du pouvoir de la pensée, de ses pensées et non en raison de son N+1.
Après le RDV, elle s’en veut terriblement d’avoir donné cette image à son N+1 et se répète : « et si j’avais fait cela ou dit cela à ce moment là à la place de…. ».  La culpabilité et l’autocritique sont présentes en elle.
Elle n’a pas pu gérer son stress alors que la teneur du RDV et  le comportement du N+1 étaient différents des projections négatives qu’elle s’étaient créées.

Mon amie s’est-elle créé cette expérience désagréable par les projections négatives qu’elle s’est construites avant le RDV ? Selon moi, oui..
Si les commentaires de son amie de bureau et de sa collègue avaient été positifs, aurait-elle vécu ce moment différemment ? Je le pense.

 

Nos croyances influencent nos pensées; lesquelles influencent nos émotions… (voir schéma)
Nos pensées créent notre PERCEPTION 
de notre réalité et contrôlent notre univers mental.

 

 

 

 

 

 

Comment expliquer cela ?

LE POUVOIR DE LA PENSÉE :  L’AUTO-SUGGESTION ET LES SUGGESTIONS

 

Notre cerveau se met en action par deux facteurs qui entraînent une réaction comportementale : l’autosuggestion et les suggestions. Sans entrer dans le conscient et l’inconscient, voici une définition pour chacun de ces termes :

L’autosuggestion, ce sont toutes les pensées, les suggestions, les stimuli extérieurs que vous mettez en place délibérément dans vos pensées et ce, au travers vos 5 sens :le visuel, l’auditif, le toucher, l’odorat et le goût.

L’auto-suggestion peut se faire au niveau conscient et pour être encore plus efficace au niveau du subconscient.

Comment cela se passe? En bref : vous sélectionnez et choisissez ce sur quoi vous voulez focaliser. Vous choisissez donc ce que vous voulez lire, entendre,(re)sentir…. A partir de ces sélections, vous créez votre pensée, , vous programmez positivement votre subconscient.
L’autosuggestion peut être faite au moyen de mots ou d’images (visualisation).
L’un des éléments pour que cela fonctionne est de croire en votre objectif. En effet, se répéter uniquement des phrases positives ne donne pas forcément le résultat souhaité. Plus d’informations sur l’auto-suggestion dans mon article à paraître très prochainement.

 

Les suggestions viennent des autres personnes.  Celles-ci déposent dans votre mental leurs expériences positives ou négatives, leurs difficultés… et vous les laissez avoir un impact sur vos pensées, comportements….
Vous autorisez ces personnes  à choisir pour vous les données  à partir desquelles vous créez votre pensée. Les suggestions ont donc une influence sur votre pensée et ce qui en découle.

Dans l’exemple de mon amie, elle a été sensible aux suggestions faites par ses collègues.
L’impact de ces suggestions pour elle : doute, crainte, perte de moyen… et abandon de son objectif.
Dans nos échanges personnels et professionnels, nous faisons tous des suggestions, que ce soit par nos paroles, par ce que nous dégageons, nos accessoires (montre, lunettes..), notre façon de marcher, de nous vêtir….

L’INFLUENCE RÉCIPROQUE

Nous influençons donc nos interlocuteurs et sommes influencés.
Nous laissons le pouvoir de la pensée de notre interlocuteur nous orienter dans nos pensées, décisions….

Certaines professions et certains profils font davantage de suggestions que d’autres.

Très souvent, , à l’image de mon amie ci-dessus, nous acceptons ces suggestions sans réfléchir, sans  exercer d’esprit critique, voire même sans vérifier leur fiabilité.
Dans l’anecdote ci-dessus, le N+1 parlait-il de son équipe ? Les bribes de conversation ne permettent pas de le dire.  Il pouvait simplement répondre à son interlocuteur et ainsi parler de l’équipe de ce dernier. C’est une hypothèse parmi d’autres.

Un autre exemple réside dans les médias et certaines émissions TV préparées pour laisser passer un discours bien orienté.
Sans pensée critique et sans vérification de l’information, nous prenons les suggestions en l’état. et, à partir de là, en dégageons un discours, des certitudes, un plan d’action….

Le subconscient dirige notre vie. Le pouvoir de la pensée influence notre conscient et notre subconscient.

Quel est l’impact de ces suggestions ? Il peut-être parfois très grand.

L’IMPACT DES SUGGESTIONS

Se laisser influencer par les suggestions faites par l’interlocuteur peut engendrer, notamment :

  • des émotions négatives et une énergie basse
  • une certaine analyse ou un certain discours, lesquels seraient différents si tous les points du sujet avaient été abordés ou traités de façon objective
  • des croyances
  • un plan d’action
  • procrastiner (= le fait de reporter au lendemain)
  • reporter ou abandonner ses priorités, voire ses essentiels. Exemple : lorsque quelqu’un dépose ses questionnements, expériences, difficultés ou souffrances dans le mental de son interlocuteur et ce dernier est tellement accaparé par ces suggestions qu’il en oublie ses priorités, ses objectifs ; voire s’oublie lui-même.  Il laisse l’autre prendre toute la place dans sa tête, ses émotions…

Cela vous arrive ou cela vous est arrivé. A moi aussi.

En réfléchissant d’un point de vue business, quel est le coût financier caché de l’influence de ce type de pensée, du pouvoir de la pensée négative et de ses impacts (comportements, productivité..) pour votre entreprise, votre service?

Comment faire autrement ? Exercer le pouvoir de la pensée

LE POUVOIR DE LA PENSÉE : CONTRÔLER VOS PENSÉES 

Vous avez la possibilité de contrôler vos pensées pour garder votre CAP et atteindre vos objectifs

L’autre n’a sur nous que le pouvoir qu’on lui accorde

Afin de donner une autre couleur à votre business, carrière, vie en général, je vous invite à changer vos pensées, votre mindset.  Certains me diront : « C’est plus facile à dire qu’à faire ». Je vous comprends. Je suis passée par là.
Nous avons tous notre propre mode de traitement de nos pensées. Certains modes sont plus bénéfiques que d’autres. Ceci dit, nous avons chacun la possibilité de changer nos pensées. Tout comme les croyances. Celles-ci feront l’objet d’un autre article.

EXERCICE

Exercice : voici quelques questions, réflexions pour vous aider à changer vos pensées:

Comment vos pensées vous aident-elles ? Y prêtez-vous attention ? Choisissez-vous ce que vous voulez en faire instantanément ou les laissez-vous vous contrôler ?

La simple apparition d’une pensée ne veut pas dire qu’elle soit vraie et ne signifie pas qu’il faille la penser, la croire ou l’accepter.

Exemple : avoir la pensée à un moment T, même flash « je n’arriverai pas à assumer ce nouveau rôle » ne veut pas dire que ce soit vrai. Avoir cette pensée, même flash,  ne veut pas dire qu’il faille le penser, accepter cette pensée et croire que vous n’arriverez pas à assumer ce nouveau rôle.
Dans votre business, dans votre job, dans votre vie, je vous invite à être plus conscient de vos pensées  à l’image de votre estomac qui a faim et se fait entendre.

ASTUCE

je vous encourage à :

Observer les pensées qui vous conduisent à expérimenter votre réalité

Lorsque vos pensées arrivent,  je vous encourage à déterminer  ce qu’elles vous apportent, à vous concentrer également sur ce que vous ressentez vraiment  et ce que vous pouvez en faire. Ensuite, je vous invite à  décider ce que vous voulez en faire et  à agir.

En prenant du recul sur vos croyances et pensées, en choisissant/ contrôlant vos pensées, en dirigeant votre concentration, en concentrant votre énergie sur ce que vous voulez, vous exercez ainsi la compétence “la maîtrise de soi« . En effet, en changeant vos pensées, vous changez vos émotions, vos comportements…

La maîtrise de soi, compétence de leadership,  est un tremplin pour votre vie professionnelle, vie personnelle et réussir au sens où vous l’entendez.

 

 

 

CONCLUSION

Je vous encourage à exercer le pouvoir de la pensée et de l’auto-suggestion pour mettre dans votre tête des pensées positives en lien avec votre objectif et ainsi garder votre CAP.
L’auto-suggestion, le fait d’être positif sont des ingrédients parmi d’autres pour rester focus sur votre objectif.
Dans un très prochain article et dans mon prochain webinar (lien ci-dessous), je vous donnerai d’autres éléments à ajouter aux pensées positives pour rester focus sur votre objectif.

Cet article résonne en vous ? Vous avez envie de partager votre expérience? J’ai hâte de la lire.

Voir un autre de mes articles sur le sujet du leadership

Envie d’aller plus loin et plus vite : vous inscrire au coaching de groupe online   Plusieurs dates et horaires

En savoir plus sur le coaching de groupe online et témoignages

Vous appréciez cet article? Partagez-le en cliquant sur le bouton bleu + ci-dessous.

 

A bientôt,

Murielle Gardret – Ouarda,
Fondatrice de DIRAGIR (France et Maroc)
Certification internationale de Coach (ICF PCC – env 150  coachs certifiés ICF PCC en France et 5 coachs certifiés ICF PCC )

Biographie :

 

DIRAGIR à votre service sur mesure
Contact

Trophée de Bronze RH

FACEBOOK         LINKEDIN      TWITTER

Coaching : définition  ICF (International Coaching Federation)  coaching

 

 

Partager...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *